Les Femmes loyalistes du Nouveau-Brunswick, 1783-1827

Explorer les vies des femmes loyalistes

Jusqu'à 100 000 loyalistes quittent les États-Unis en raison de la guerre de la Révolution américaine. Au moins 35 000 d'entre eux déménagent en Nouvelle-Écosse, le territoire sous contrôle britannique le plus proche. Bon nombre des loyalistes sont des femmes. Réfugiées d'une guerre des plus âpres, elles partagent les difficultés de la vie à l'époque coloniale avec leurs pères, leurs maris et leurs enfants et aident à jeter les bases d'une deuxième nation nord-américaine.

Bien que les activités des hommes éminents loyalistes fassent depuis longtemps l'objet d'études historiques, l'expérience des femmes loyalistes a, jusqu'à très récemment, reçu moins d'attention. Lorsque l'histoire des femmes est devenue pendant les années 1960 un nouveau champ d'études, un accent a été mis sur la majorité négligée de la population coloniale. Il reste beaucoup de travail à faire pour découvrir tous les détails. Heureusement, les femmes loyalistes ont laissé un riche legs de documents sur lesquels nous pouvons baser nos recherches.

Ce site Web comprend des lettres et d'autres documents primaires liés aux femmes loyalistes du Nouveau-Brunswick à l'époque coloniale, y compris trois générations de femmes de la famille d'Edward et de Mary Winslow, qui se sont établis au Nouveau-Brunswick en 1785.

Nos épistolières sont les suivantes : les soeurs Sarah (1745-1824) et Penelope (1743-1810) ; leurs nièces (les filles d'Edward Winslow et de sa femme, Mary), Mary (1779-1843), Penelope (1783-1838) et Hannah (1788?-1868). La collection comprend également 8 lettres d'Edward Winslow (1746-1815) adressées à sa femme, Mary Symonds (1754-1808) et écrites en 1784 et 1785 au moment où la famille s'établit en Amérique du Nord britannique.

Figurent également ici des notes biographiques et des documents primaires sur cinq autres femmes — Deborah Cottnam, Polly Dibblee, Sarah Frost, Hannah Ingraham et Sylvia Johnson — dont les récits témoignent des grands défis que doivent relever les réfugiés loyalistes qui s'efforcent de rétablir les conditions de vie qu'ils ont connues dans leur ancienne patrie.

Documents primaires

La collection comprend des lettres et des documents légaux liés aux femmes de trois générations de la famille Winslow.

Il y a aussi une gamme de sources — lettres, journaux intimes, mémoires, poèmes et articles de journaux — sur cinq femmes loyalistes du Nouveau-Brunswick à l'époque coloniale.

Contexte historique

Esclaves ou libres, immigrantes ou indigènes, riches ou pauvres, les femmes du dix-huitième siècle font face aux conditions qui façonnent leur vie d'une manière tout à fait autre que celle des hommes.

Explorer le monde des femmes loyalistes à travers des essais, des images et d'une bibliographie sélectionnée.

Ressources pédagogiques

Consulter les ressources pédagogiques qui favorisent la pensée historique. Les élèves sont invités à se servir de sources primaires et secondaires pour explorer la vie des femmes loyalistes du dix-huitième siècle.